REFLETS D’UN SIECLE DE VIE PUBLIQUE MONÉGASQUE


Payée par carte bancaire, votre commande sera expédiée demain

28,00 € l'unité




Caractéristiques


Référence : 529
 : GUILLOT Félicitas
 : 9782864105404
 : 2010-09-08
 : Un volume broché de 304 pages, au format 16 x 24 cm. 134 Illustrations noir et blanc et couleurs. Couverture pelliculée en couleurs. Bibliographie.



Un volume broché de 304 pages, au format 16 x 24 cm. 134 Illustrations noir et blanc et couleurs. Couverture pelliculée en couleurs. Bibliographie.

Pour une grande partie du public, la vie politique monégasque relève de l’irréel. Pourtant, les nombreuses affiches électorales, les notes de la Sûreté Publique (police monégasque) concernant les réunions électorales, etc. nous prouvent le contraire.

Les premières élections eurent lieu le 19 juin 1910, au niveau de la commune. A l’écoute de la demande formulée par la population monégasque de davantage de droits civiques, le Prince Albert Ier octroya une Constitution en 1911. S’ensuivirent les premières élections nationales. Peu à peu des mouvances, puis des mouvements politiques se constituèrent. Se situant généralement proche du centre, la Principauté connut néanmoins quelques extrêmes, notamment après la Deuxième Guerre mondiale.

Aujourd’hui, le fonctionnement de l’Etat monégasque est particulièrement intéressant dans bien des domaines et sa gestion consensuelle de la politique pourrait servir d’exemple dans un monde où les menaces – notamment environnementales - deviennent de plus en plus imprévisibles et dépassent les frontières.

 

Native des Pays-Bas, l’auteur s’est installée à Nice à 18 ans afin d’y effectuer ses études de droit, puis de science politique. Sa thèse a porté sur la gestion consensuelle de la politique en Belgique, au Luxembourg et aux Pays-Bas. 
C’est d’ailleurs l’aspect consensuel de la politique monégasque qui a amené l’auteur à s’y intéresser de plus près.