COMMERCE ET COMMUNICATIONS MARITIMES ET TERRESTRES DANS LES ETATS DE SAVOIE

Actes du colloque international d’Imperia / 9 - 10 janvier 2009




Payée par carte bancaire, votre commande sera expédiée aujourd'hui.

28,00 € l'unité




Caractéristiques


Référence : 535
 : ORTOLANI Marc (s/ dir)
 : 9782864105497
 : 2011-01-05
 : Un volume broché de 284 pages, au format 16 x 24 cm. Illustrations . Couverture pelliculée en couleurs. Bibliographie.



Un volume broché de 284 pages, au format 16 x 24 cm. Illustrations . Couverture pelliculée en couleurs. Bibliographie.

Le colloque « Commerce et communications maritimes et terrestres dans les États de Savoie » tenu à Imperia en janvier 2009, est la deuxième rencontre organisée dans le cadre du P.R.I.D.A.E.S. (Programme de Recherche sur les Institutions et le Droit des Anciens Etats de Savoie).

Ce programme de recherche international et interdisciplinaire est né d’un constat : si en 1860 le royaume de Piémont-Sardaigne donne naissance à l’Italie, tandis que la Savoie et le Comté de Nice en sont détachés pour être cédés à la France, cette date marque aussi la disparition d’un État, de ses institutions et de son organisation juridique. Mais, jusqu’à ce moment, la Maison de Savoie a constitué une puissance régionale dont l’influence fut certaine dans l’histoire de l’Europe. L’objectif du P.R.I.D.A.E.S. est de parvenir à une meilleure connaissance de cette histoire institutionnelle et juridique, en relation avec son contexte politique, social ou économique.

Aussi, le colloque « Commerce et communications maritimes et terrestres dans les États de Savoie » a été conçu dans une large perspective, permettant d’envisager les différents moyens de communication ainsi que leur utilisation, mais également les acteurs du transport et du commerce, les règles qui régissent ces activités, les obstacles qui les entravent, les contrôles dont elles font l’objet.  

Derrière cette problématique générale, plusieurs thèmes ont été abordés : d’abord, les infrastructures qui rendent possibles les activités de transport et de commerce ; ensuite, les politiques et les stratégies commerciales et douanières ; enfin, les règles de droit commercial qui les encadrent, les assurances qui les garantissent et le contentieux qu’elles génèrent.