ARMORIAL DU COMTE DE NICE

Familles et Communautés




Payée par carte bancaire, votre commande sera expédiée demain

33,50 € l'unité




Caractéristiques


Référence : 322
 : GARINO Pierre-Robert
 : 2-86410-315-X
 : 2000-11-15
 : Relié sous jaquette pelliculée en couleurs, format 24 x 31 cm, 128 pages, 700 illustrations couleur, bibliographie.



Relié sous jaquette pelliculée en couleurs, format 24 x 31 cm, 128 pages, 700 illustrations couleur, bibliographie.

Collecter les armoiries de toutes les familles ayant eu, ou ayant toujours, une relation avec le Comté de Nice, tel est le but de Pierre-Robert Garino. Familles niçoises bien sûr, mais aussi piémontaises, ligures, provençales, savoyardes ou d'origine plus lointaines se côtoient dans un kaléidoscope qui montre combien le Comté de Nice est une terre de rencontre et de contact. Le résultat est à l'image de l'histoire de la province, complexe et riche.
On ne s'étonnera pas d'y trouver beaucoup d'armoiries de familles ayant détenu des fiefs ou des parts de fiefs. A ce niveau social l'usage du blason est généralisé. Et répertorié. A partir des sources anciennes l'auteur a ainsi pu reconstituer un armorial très complet, sinon exhaustif, des vassaux du souverain de Savoie dans le Comté de Nice du moyen âge au XVIIIe siècle.
On se gardera toutefois de sous-estimer l'intérêt des autres armoiries, celles portées par des familles non inféodées, c'est à dire pas forcément nobles. Familles roturières en cours d'ascension sociale, familles anoblies par reconnaissance du service civil ou militaire, familles originaires d'autres noblesses, de France, d'Italie ou d'ailleurs.
Le résultat est un livre d'images que le lecteur devra lire comme tel, c'est à dire comme un recueil de formes, de figures et de signes choisis et assemblés par les familles dans un passé plus ou moins lointain comme moyen d'identification et de représentation. D'une certaine façon le blason décrit une réalité. Il est l'illustration d'un code social et il permet par le jeu de sa composition de situer la personne qui le porte. Telle était du moins sa fonction dans des sociétés marquées par une forte emprise lignagère. Les temps ont changé et bien des significations nous échappent aujourd'hui. On peut penser que l'armorial composé par P.R. Garino ravivera quelques mémoires familiales défaillantes. En tout cas il suscitera de nombreux commentaires ! Le blason porte une part de rêve. Il caresse l'imaginaire. Face au temps qui passe il conserve le privilège d'être intemporel.


>> FEUILLETEZ UN EXTRAIT DE L'OUVRAGE :

feuilletez