ÉTATS DE SAVOIE, ÉGLISES ET INSTITUTIONS RELIGIEUSES DES RÉFORMES AU RISORGIMENTO

Actes du colloque international de Lyon, 17-19 octobre 2013



Pridaes7
Payée par carte bancaire, votre commande sera expédiée aujourd'hui.

30,00 € l'unité




Caractéristiques


Référence : 587
 : ORTOLANI Marc, SORREL Christian, VERNIER Olivier (s/ dir)
 : 9782864106289
 : 2017-01-30
 : Un volume broché de 372 pages, au format 16 x 24 cm. 8 Illustrations noir et blanc. Couverture pelliculée en couleurs. Bibliographie.



Le colloque « États de Savoie, Églises et institutions religieuses, des réformes au Risorgimento» est la septième rencontre organisée dans le cadre du P.R.I.D.A.E.S. (Programme de Recherche sur les Institutions et le Droit des Anciens États de Savoie).Il s’est déroulé à Lyon, en octobre 2013, à l’initiative du laboratoire ERMES (Université Côte d’Azur) et avec le concours de l’équipe RESEA (Religions, Sociétés Et Acculturation) du LARHRA (Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes, UMR 5190), rattaché aux établissements universitaires lyonnais et grenoblois et au CNRS.

Cet ouvrage, réunissant les actes de ce colloque,  permet de monter comment, d’une époque à l’autre, les États de Savoie restent des États de l’entre-deux, entre pays de France et péninsule italienne. En raison de cette situation particulière, les hommes et les idées circulent, les influences se croisent, les modèles s’affrontent, les règles canoniques et les normes étatiques entrent en tension. 

Les communications rassemblées dans la première partie du volume sous le titre « Principes, débats, conflits » permettent, en suivant des personnalités, ou en décryptant des principes juridiques et des discours, d’analyser les institutions religieuses, avant et après la Révolution. Sous le titre « Minorités, institutions, pratiques », les communications de la seconde partie s’intéressent au statut juridique des minorités confessionnelles, aux congrégations religieuses,aux institutions scolaires ou caritatives et au patrimoine religieux. Le résultat constitueun ensemble stimulant pour les historiens du droit comme pour les historiens du fait religieux, italiens et français, invités à ne pas négliger la spécificité des États de Savoie entre France et Italie, tout à la fois cohérents et divers.