L'ADMINISTRATION EN TENSION

Les relations entre Turin et les périphéries dans les États de Savoie (XVIIIe-XIXe siècles)



couv_pridaes_14
Payée par carte bancaire, votre commande sera expédiée demain

30,00 €




Caractéristiques


Référence : 624
 : ORTOLANI Marc, BRIEGEL Françoise, MILBACH Sylvain
 : 9782864106760
 : 2022-12-01
 : Un volume broché de 480 pages, au format 17 x 24 cm. 23 Illustrations noir et blanc. Couverture pelliculée en couleurs. Bibliographie.



{tab=Résumé}

Le colloque « L’administration en tension : les relations entre Turin et les périphéries dans les États de Savoie -XVIIIe-XIXe siècles », prévu à Chambéry en 2020, devait être la quatorzième rencontre organisée dans le cadre du P.R.I.D.A.E.S. (Programme de Recherche sur les Institutions et le Droit des Anciens États de Savoie) en collaboration avec les Unités de Recherche de l’Université Savoie Mont Blanc (LLSETI et Centre Antoine Favre) l’Université de Genève, l’ERMES (Université Côte d’Azur) et le Dipartimento di giurisprudenza de l’Université de Turin. Ce colloque n’ayant pu avoir lieu en raison de la crise sanitaire, les contributions des communicants ont néanmoins été réunies pour donner naissance à cet ouvrage.

Composé de dix-huit textes, précédés d’un avant-propos de Françoise Briegel et Sylvain Milbach, ce volume s’attache à monter comment, dans le royaume de Sardaigne (titre officiel des États de la Maison de Savoie à partir de 1720), composé de principautés aux histoires distinctes, le pouvoir turinois parvient à gérer les spécificités, qu’elles soient liées aux traditions propres à ces territoires ou à des formes d’intégration administrative différenciées. Il en résulte de multiples contraintes pour le pouvoir central mais également des originalités dans l’administration : en effet, la gestion des périphéries à l’histoire singulière et à l’organisation administrative variée met en œuvre une dialectique qui, pour maintenir l’intégrité du royaume, impose une tension mesurée et un politique d’équilibre entre centralisation et décentralisation (concernant l’administration territoriale, l’armée, la justice, la fiscalité, les ponts et chaussées…).

Pour illustrer ces relations complexes entre la capitale et les provinces, ce volume s’articule en deux parties. La première vise justement à préciser le rapport entre Turin et les périphéries, pour apprécier le poids des institutions centrales et déconcentrées, mais également la situation des administrations locales qui s’efforcent de trouver le juste positionnement, entre résistance, tension et équilibre. Après cette approche « par le haut », celles des institutions, des hommes et des moyens qu’elles sont capables de mobiliser, c’est une vision « par le bas » que propose la deuxième partie, s’intéressant davantage à la situation des périphéries à la recherche d’une autonomie souvent relative, imposant des ajustements mais trahissant également des tensions qui dépassent parfois la simple administration.

Ces regards croisés, provenant de chercheurs eux-mêmes issus de pays et d’horizons scientifiques différents,  illustrent toute la richesse d’une thématique aux facettes multiples que continue à explorer le P.R.I.D.A.E.S.

{tab=Contributions}

Préface
Olivier VERNIER,
Une contribution au renouveau de l’historiographie assistantielle dans les Etats de Savoie : de la charité au contrôle social

1 - Sources et orientations de recherche

Chiara QUARGNOLO, Davide DE FRANCO, « L’Archivio dell’Ospedale maggiore della carità di Novara e l’Ospizio degli esposti : sedimentazioni archivistiche e vicende istituzionali sull’assistenza tra Sesia e Ticino ». 27

Elisabetta DERIU, « Choir d’un grand état, et de la hauteur dans la misère : les degrés du déclassement définissant les honteux dans les Archives historiques de la Compagnie de Saint Paul de Turin (XVIIe-XVIIIe siècle) ». 41

Alessandro CELI, « Les archives de la Préture pénale d’Aoste comme sources pour l’histoire sociale. Considérations méthodologiques et pistes de recherches »

2 - Les institutions d’assistance, de protection et de contrôle social

Les institutions religieuses et privées

Elisa MONGIANO, « I lasciti dei benefattori nell’attività assistenziale della Compagnia di San Paolo di Torino (1563-1799) ».

Massimo DI STEFANO, « Contrôle social, assistance, et finance : le rôle des pia loca et des nobles dans le Milanais des XVIIe-XVIIIe siècles »

Catherine FERRARI, « Thorny legacies : The Compagnia di San Paolo in litigation over women’s charitable contributions »

William STARGARD, « La conversione dei poveri valdesi a Pinerolo »

Ida FERRERO, « Les institutions caritatives juives : Aspects juridiques et sociaux de l’assistance juive dans le royaume de Sardaigne à l’époque moderne et contemporaine »

Mario RIBERI, « La Société de patronage pour les libérés de prison de Saluces »

Pierangelo GENTILE, « La paterna sollecitudine verso i poveri : qualche riflessione sul giovane Cavour, re Carlo Alberto e la riforma delle opere pie »

Gian Savino PENE VIDARI (†), « Il primo asilo aportiano nel regno d Sardegna a Rivarolo Canavese :  l’iniziativa di Maurizio Farina »

Madison DUBOIS, « Des établissements au service de l’assistance : la nécessité persistante des monts de piété au XIXe siècle dans les Alpes-Maritimes »

Les institutions publiques

Bénédicte DECOURT-HOLLENDER, « Le contrôle des legs charitables à Nice au XVIIIe siècle »

Yannick GRAND, « Le Magistrat de santé dans le duché de Savoie à travers le procès criminel de l’intendant Riccardi (1724). Une source inédite sur le contrôle social au début du XVIIIe siècle »

Karine DEHARBE, « L’engagement social des Trésoriers de France de Lyon dans les hôpitaux. Un cursus honorum obligatoire pour l’accès au Consulat »

Samy MECHATTE, « La réforme de l’assistance en Savoie au XVIIIe siècle »

Caterina BONZO, « Notizie storiche sulla politica sanitaria in Piemonte tra Settecento e Ottocento »

Stéphanie MACCAGNAN, « Plaider en pauvre : l’assistance judiciaire dans les États sardes. L’exemple de la Savoie »

Julien CONTES, « Les notables libéraux et la question sociale durant le Printemps des peuples à Nice : entre discours publics, contrôle et assistance »

Alessandro CROSETTI, « La Compagnia di San Paolo tra beneficenza legale e istituzionale tra otto e novecento : profili evolutivi storico-giuridici »

3 – La diversité des assistés : les pauvres, les malades et les autres

Matthew VESTER, « Plague and Public Health in the Vallée d’Aoste, ca. 1564 »

Francesca FERRANDO, « Dare panem nella Repubblica di Genova : le distribuzioni dell’Ufficio dei poveri tra XVII e XVIII secolo »

Alberto LUPANO, « Pellegrini, zingari, mendicanti, girovaghi : le diversità accettate o negate tra diritto comune e diritto proprio »

Andrea PENNINI, « Aider le commerce et protéger les navigateurs. Règles et coutumes des consuls des Nations dans les ports de Nice et Villefranche aux XVIIe-XVIIIe siècles »

Elena TADDIA, « Aiutare i miserabili nell’antica Repubblica di Genova (XVI-XVIII secolo) »

Francesco RUVOLO, « Salvare l’anima. Salvare il Regno. Assistenza ai poveri e controllo sociale nella Sicilia sabauda (1713-1718) »

Jean-François BREGI, « Pauvres et pauvreté devant le parlement de Provence durant la première moitié du XVIIIe siècle »

Elisabetta LURGO, « L’assistenza alle ragazze povere presso la Compagnia di San Paolo e nell’Opera di Rosa Govone »

Audric CAPELLA, « Joseph Despine (1737-1830) : le fondateur d’une dynastie de médecins au service de la royauté sarde »

Marco CICCHINI, Ludovic MAUGÉ, « La folie au tribunal civil : Juges et médecins dans les procédures d’interdiction à Genève (1760-1840) »

Manon SERENI, « Surveillance et protection des nourrices savoyardes entre droits français et piémontais (XVIIIe-XIXe siècles) »

Enrico GENTA, « Un exemple peu connu de Rosière en Piémont au XIXe siècle »

Matteo TRAVERSO, « Le problème des soins de santé pour les pauvres dans les actes de la Compagnia di San Paolo et dans le débat politique subalpin entre la Restauration et le Risorgimento »

Marc ORTOLANI, « Le tour d’abandon de Nice (1838-1859) : Jalons pour l’histoire d’une institution »

Laetizia CASTELLANI, « Assistance et secours en Corse : l’exemple de la Balagne rurale au XIXe siècle »

{/tabs}